ACTUALITÉS



Séminaire bilan annuel 2020 de la DGI : le Ministre Moussa SANOGO donne des orientations aux responsables de l'Administration fiscale.

S’engager à une efficacité dans la collecte des impôts en Côte d’Ivoire. Telle est l’instruction principale laissée par le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’État au Directeur Général des Impôts, Ouattara Abou Sié, et à ses collaborateurs de la Direction générale des Impôts (Dgi), à l’ouverture du séminaire bilan annuel 2020 objectifs et perspectives 2021 de cette régie financière, le mardi 9 février 2021, à Heden Golf Club, à Abidjan -Cocody.

Ouvrant le séminaire, le Ministre Moussa Sanogo a félicité la DGI pour avoir réalisé au titre de l’exercice 2020, un écart positif de l’ordre de 56 milliards de francs Cfa par rapport aux objectifs qui ont été fixés. Avec cet écart positif, Moussa Sanogo est confiant que « les choses vont dans le bon sens ».

Poursuivant le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, a indiqué que l’année 2021 fait partie, comme les prochaines années, des années de grands défis, en particulier en ce qui concerne l’évolution du taux de pression fiscale. Il ne s’agit pas, selon lui, de faire accroître les charges fiscales, mais plutôt de s’organiser pour faire en sorte d’être plus efficace dans la collecte des impôts. « Nous devons être plus efficaces dans la collecte des impôts », a-t-il déclaré. Parmi les grands axes devant guider les actions, dans ce cadre, le ministre Sanogo a cité l’élargissement de la population fiscale. Il s’est convaincu que cette question doit s’articuler dans le sens de la poursuite des travaux du Comité d’optimisation du rendement de l’impôt foncier et l’annexe fiscale. Ceci prenant en compte la valorisation de dispositions légales subordonnées à l’immatriculation préalable au fichier des impôts. Toujours, au nombre des actes, il a cité l’aménagement de certains impôts. À ce niveau, il a estimé important que soit accélérée la mise en œuvre du plan de rationalisation des exonérations adopté en mars 2019 par le gouvernement pour améliorer le taux de pression fiscale.

Le troisième axe mentionné est celui du contrôle fiscal. Avec un contrôle fiscal dont la contribution aux recettes est de l’ordre de 2 %, la Côte d’Ivoire a de la marge pour pratiquement doubler, a fait savoir le ministre en charge du Budget. Moussa Sanogo a également évoqué la question de la digitalisation dans le milieu fiscal avec les exemples de San Pedro, Daloa et Bouaké. Il a conclu son propos en engageant le Directeur général des Impôts et ses hommes à faire en sorte que les usagers aient une meilleure perception du paiement des impôts, de l’administration fiscale et du contrôle fiscal.


Thumbnail [100%x225]

Rentrée solennelle de la Direction du Contrôle Financier

Thumbnail [100%x225]

Séminaire bilan annuel 2020 de la DGI : le Ministre Moussa SANOGO ...

Thumbnail [100%x225]

Gestion des finances publiques dans les collectivités ...


photos


vidéos

© – ministère du budget et du portefeuille de l'état – Tous droits réservés