ACTUALITÉS



Direction Générale des Impôts : 743, 6 milliards de F Cfa collectés au 3ème trimestre 2021

Le jeudi 07 octobre 2021, s’est tenu à Heden Golf Hôtel d’Abidjan Cocody, le séminaire bilan du troisième trimestre de l’année 2021 de la Direction Générale des Impôts (DGI).

Il a été question à cette occasion, de faire le bilan exhaustif des activités de la régie sur le trimestre écoulé, puis d’analyser les résultats enregistrés durant ce trimestre, et regarder les perspectives en affinant les méthodes et stratégies mises en place par la DGI, pour permettre la réalisation de ses objectifs au titre du quatrième et dernier trimestre de l’année.

A cet effet, les recouvrements effectués par les services de la DGI au cours du 3ème trimestre de l’année 2021 « s’élèvent à 743,6 milliards FCFA, soit un écart de 83,4 milliards, et un taux de recouvrement de 112,6% » a fait savoir Monsieur Abou Sié Ouattara, Directeur Général de la DGI, qui a par la suite invité l’ensemble des agents, à poursuivre dans cette dynamique, afin de consolider ces performances au soir du 31 décembre 2021.

Au titre des objectifs de recettes que s’est assignés la DGI, on note que la régie « ambitionne au dernier trimestre de l’année, des recettes qui se chiffrent à 606,6 milliards FCFA. Elle s’est résolue à la modernisation de ses méthodes et pratiques, à travers la digitalisation de ses services. Ceci se traduira par le déploiement sur toute l’étendue du territoire nationale, du SIGICI (Système de Gestion Intégré des Impôts) qui permettra aux usagers d’avoir accès directement aux différents services des impôts, et de mettre en œuvre un nouveau code des investissements », a déclaré Monsieur Ouattara.

Le Directeur de Cabinet du Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Adama Sall, qui représentait monsieur le ministre a tenu à encourager tous les acteurs de la DGI au regard des performances enregistrées au cours du 3ème trimestre en terme de mobilisation de recettes de l’Etat. Il a toutefois fait savoir que de nombreux défis restaient à relever afin de permettre au Gouvernement de mener à bien son ambitieux programme de développement, et de faire face à ses engagements vis-à-vis de ses partenaires extérieurs.

Au nombre de ces défis, figure « la problématique du prélèvement du taux de pression fiscale, qui s’établit en 2020 à 12,3%, ce qui est nettement en deçà de la norme UEMOA fixée à 20%. Il était précédemment de 16% et a chuté consécutivement au rebasage du PIB, qui a conduit à une augmentation de 38,2% de cet agrégat. Ce taux bas pourrait engendrer des incertitudes au niveau des investisseurs étrangers » selon le représentant du Ministre.  

Pour pallier cette situation, il a proposé des mesures fortes, à savoir l’élargissement de l’assiette fiscale, l’aménagement de l’assiette et des taux de certains impôts, le renforcement de l’efficacité du contrôle fiscal, et la consolidation des performances de l’administration fiscale, pour contribuer à relever le niveau de mobilisation des ressources publiques.


Thumbnail [100%x225]

Direction Générale des Impôts : 743, 6 milliards de F Cfa ...

Thumbnail [100%x225]

Prix d’excellence de la gouvernance des entreprises publiques : la ...

Thumbnail [100%x225]

Accès à l’information : le Ministère du Budget conserve le 1er ...


photos


vidéos

© – ministère du budget et du portefeuille de l'état – Tous droits réservés